TRANSLATION TO BE DONE

The propertie Schoppenwihr
http://janethmg.spaces.live.com
A smal booklet with 60 pages from 1863 is a complet resource of the parc Schoppenwihr in Bennwihr-gare in Alsace / France. The name of the booklet; "Schoppenwihr et son Chartrier" from M.Paul Huot, Conseiller à la Cour impériale, Membre du Comité pour la conservation des monuments historiquess d'Alsace.

- - - - - - - -


Schoppenwihr fut-il à l'origine le nom d'un village ? On tend à l'admettre sans pouvoir dater la naissance ou la disparition de cette commune due aux ravages successifs de la guerre de 30 ans. Ce qui est certain par contre, c'est que le domaine fut toujours un franc-alleu, c'est-à-dire une terre libre et non un fief. En d'autres termes Schoppenwihr était une baronnie.

La source la plus complète permettant d'écrire son histoire est son Chartrier. Un livret d'une soixantaine de pages datant de l'année 1863 est une source complète qui existe sur le Parc de Schoppenwihr à Bennwihr-gare en Alsace. Le titre du livret; "Schoppenwihr et son Chartrier" par M.Paul Huot, Conseiller à la Cour impériale, Membre du Comité pour la conservation des monuments historiques d'Alsace. Un livret qui nous a servi de base à ce travail. C'est un recueil de documents privés déposés en 1967 par la famille de Berckheim aux archives de Colmar. Il est incontestablement la source la plus fidèle concernant l'Histoire de Schoppenwihr. Chartrier classé par famille et par siècle, il nous ramène jusqu'au milieu du 15ème siècle, en 1424 plus précisément alors propriété de la Famille Reich de Reichenstein et plus précisément à Wolf Bastien Reich von Reichenstein.

Schoppenwihr passe ensuite au XVII ème siècle successivement à Wolf Sébastien de Ferrette puis à ses neveux Frédéric-Jean de Brinighoffen et Jean Guillaume Geldrich von Sigmarshofen pour finir en 1624 à Frédéric-Jean de Brinighoffen seul car en 1623 Jean Guillaume Geldrich von Sigmarshofen céda à son cousin le quart des biens féodaux et allodiaux qu'ils possédaient en commun à Kientzheim, Kaysersberg, Strasbourg, Oberkirch / Baden en (actuellement en Allemagne) et Schoppenwihr le tout moyennant une somme de 11 000 florins.

- - -- - - - -
The castle Schoppenwihr before conversion thru the family de Bussiere, at the time of our ancesters.
Picture out of http://janethmg.spaces.live.com/photos/cns!36539599DC286C6C!343/

L'année suivante, Wolf Sébastien de Ferrette céda également à Frédéric-Jean de Brinighoffen, ses droits à la moitié des mêmes biens ce qui fit de lui le seul propriétaire unique de Schoppenwihr mais l'exécution de cette cession faite par Wolf Sébastien de Ferrette donna lieu à un procès qui termina le 28 février 1648 en sentence rendue par la chambre de Brisach et qui autorisa les héritiers des Brinighoffen à prendre la moitié de la métairie avec une créance sur les biens sis à Bâle, ou la totalité de Schoppenwihr. A leur choix, ils préférèrent céder Schoppenwihr et conserver leurs biens à Bâle.

Comme depuis 1623 Jean Guillaume Geldrich von Sigmarshofen n'avait reçu que des acomptes insignifiants, l'arriéré s'élevait en 1649 à 23 000 florins, ce ne fut pas sans difficulté qu'il consentit à accepter le domaine de SCHOPPENWIHR en paiement de ce qui lui était dû et ce fut en 1649 que Schoppenwihr retourne entre les mains de Jean Guillaume Geldrich von Sigmarshofen dont il reste le seul propriétaire.

La même année en 1649, Henrica Geldrich von Sigmarshofen, la fille de Jean-Guillaume, apporte Schoppenwihr en mariage à Jean-Jacques von Breitenlandenberg qui s'occupa d'agrandir le domaine. Pour finir, la fille d'Henrica Geldrich von Sigmarshofen et de Jean-Jacques von Breitenlandenberg Charlotte-Elisabeth apporta en 1695 en dot ce magnifique lieu de Schoppenwihr dans l'Alsace supérieure à Georges-Frédéric de Berckheim issu de la branche de Jebsheim, une des plus anciennes familles d'Alsace remontant au 12ème siècle. La terre de Schoppenwihr est restée entre mains de la famille de Berckheim jusqu'à ce jour.


The frame shows the transference of Schoppenwihr during the years until today. The original belongs to the todays owner wich was so friendly and let us took some pictures of it..



Cette transmission de la terre de Schoppenwihr a été retranscrite sur un tableau en possession du Baron de Wattewille-Berckheim, actuel propriétaire de Schoppenwihr, qui nous a autorisé à le photographier. Cette transmission est aussi retranscrite dans le livre „Schoppenwihr et son Chartrier" de Paul HUOT.

Au XVIII ème siècle, Schoppenwihr fut érigé en seigneurerie particulièrement en faveur de la Maison de Berckheim, relevant directement de la couronne de France. En effet, vers 1750 Schoppenwihr est une simple maison bourgeoise dans le style de l'époque, entourée d'eau (Wasserburg), on y accède par un petit pont. La seule partie qui a subsisté jusqu'à nos jours est le clocheton, que vous apercevez caché derrière le Sophora, sur le toit de la Ferme. La plus grande partie du parc est plantée en forêt. De la Gentilhommière l'on aperçoit, comme aujourd'hui encore, la belle vue sur les Vosges. A cette époque elle est habitée par la famille de Berckheim et leurs sept enfants (descendant en ligne directe de Jean-Guillaume Geldrich von Sigmarshofen). En effet, nous retrouvons au sein de cette famille trois fils, tous trois hardis cavaliers, qui vont illustrer le nom de Berckheim sur les champs de bataille d'Europe. L'un d'eux, Frédéric-Sigismond, fera inscrire ce nom sur l'Arc de Triomphe. De leur côté pendant cette période trouble qui traverse l'Europe, nous retrouvons les quatre sœurs, „Les Demoiselles de Berckheim" Octavie, Amélie, Henriette et Fanny, feront de Schoppenwihr, avec leur ami le poète colmarien Pfeffel, un centre de l'esprit et de la pensée française. Tout ce petit monde étant les arrières petits enfants en ligne directe de Charlotte Elisabeth de Breitenlandenberg mariée en 1695 à Georges Frédéric de Berckheim.




L'autre visage de Schoppenwihr est complètement différent: complètement remanié au XIXème siècle au goût de l'époque par l'architecte strasbourgeois Dock, la gentilhommière du XVIII ème siècle se transforme en somptueux château de style Renaissance, pour lequel on créa „le Miroir", (plan d'eau rectangulaire) dans lequel devaient se mirer clochetons et tourelles. Frère de la célèbre et ravissante Comtesse Mélanie de Pourtales - Dame d'honneur de l'Impératrice Eugénie - Paul de Bussière pour satisfaire ses idées de grandeur et son goût du faste, transforma Schoppenwihr en château de ses rêves. Il n'oublia pas le parc qu'il fit complètement transformer et remanier au goût de l'époque par un architecte écossais qui créa un paysage à l'anglaise en y introduisant des arbres rares venus des quatre coins du monde (Gingko Biloba, Taxodium, Sophora en y captant l'eau sous forme de rivière anglais enjambée ça et là de petits ponts romantiques, d'étangs où devaient se refléter les belles couleurs d'automne. D'immenses serres furent construites pour abriter les belles collections d'orchidées, d'orangers, de palmiers.

Les fêtes succédaient aux fêtes, de tous les coins d' Europe l'on venait aux célèbres chasses de Schoppenwihr. Grands Ducs Russes, Archiducs autrichiens et la Société de Napoléon III assistaient aux feux d'artifices, aux fêtes données sur les étangs gelés.

Schoppenwihr fut très ébranlé par les deux dernières guerres mondiales. En 1914 le château fut réquisitionné par les Allemands qui en firent une maison de repos pour les officiers. C'est ainsi que Schoppenwihr eut la visite du Kronprinz, du Maréchal de Hindenburg, du Roi de Westphalie.





A la 2ème Guerre Mondiale, c'est de Schoppenwihr que partit l'assaut qui devait libérer Colmar. Quelques mois après la libération, très exactement le 14 mars 1945, un dépot de munitions entreposés dans les sous-sols, explosa, endommageant définitivement le château.



The castle in march 1945 after explosion of the ammunition depot wich was situated in the basement of the building.
Picture out of http://janethmg.spaces.live.com/photos/cns!36539599DC286C6C!343/






- - - - - - - -



-- - - - - -- - - - -

The two pictures above show us some relics from the castle.
On the picture below left side we have the place where once the castle use to be before 1945.
The one on leftside a giant Ginko Biloba in the actuel parc.


- -- - - -- - -


- --- - -- -- -
Todays residense of the actuel owner of Schoppenwihr, Sir Baron Christian de Watteville- Berckheim.

Our resources:
- http://janethmg.spaces.live.com/photos/cns!36539599DC286C6C!1415/
- Archives départementales du Bas-Rhin à Colmar / France
- Archive privé de Monsieur le Baron Francois de Wattewille-Berckheim

Home