La noblesse des GELDREICH.

À la page 232 du livre "Württembergisches Adels und Wappenbuch" d' Otto v. Alberti, il est inscrit pour le nom Gölderich ceci:

Le contenue:
Gölderich (Gälderich, Gelderich), Famille patricienne de Ravensburg, plusieurs fois Maires de la ville, d'après le blason appartenant à la famille Humpiß. La chronique de Voland v. Volandseck (en possession de Monsieur Dr.v.Moll) contient des informations de 1315 - 1505. Friedrich G. de Vienne en possessione du château Sigmarshofen dans la circonscription Grünkraut / Ravensburg; Hans Friedrich G. von Sigm., citoyen de Ravensburg, se nomme en 1597 "zum Wolfberg", surement Wolfberg commune Schmalegg. Trois membres de la famille se trouvent aux services Wurtembergoies. Appartenant à la même ligne, Frick Göldrich, citoyen de Ravensburg, qui en 1330 vendit une ferme à Unter-Waldhausen (arrondissement Ravensburg) et porte la marque illustrée à droite. - OU.B. Ravensburg 128. 204. 206.



Il est juste que la famille Humpiß qui était aussi très influente à Ravensbourg  possède aussi trois lévriers dans son blason. Nous avons d'ailleurs pris ces photos sur la maison des Humpiss dans la rue Marktstraße à Ravensburg.

....

Nous pouvons aisément reconnaître les trois lévriers ainsi que le chien sur le casque fermé, aussi appelé Heaume. Quelle est la diffèrence entre ce Blason et celui des GELDRICH? Sur celui des GELDRICH le chien est assis sur le casque alors que pour les Humpiss, il est debout. Cependant à l’heure actuel nous ne savons pas pourquoi ces deux familles ont choisi des lévriers dans leur Blason.

Dans le dictionnaire des Noms de Hans Bahlow nous pouvons lire sous "Hund(t)", page 253, les mots suivant:

Hündl(e), Hündgen(s): au moyen âge, ÜN. von Rittern (Dietrich v. Berlichingen nommé Hundt, 1297 Chevalier bien aimé. Chevalier wurtembergeois Henggi Huntpiß 1384 Ravensbg.), = bissiger, gefährlicher Mensch; mordant, personne méchante; Au temps peut-être bien chien de chasse...

Il est aussi connu qu'un Hans Geldrich en 1473, probablement fils d'un Hans plus vieux et rarement cité dans les archives de la ville de Ravensburg, assez certain le maire des années 1504 jusqu'en 1507 et 1510, (avec interruptions ), avait comme femme Barbara, la fille du défunt Jos Humpis.


Nous concluons donc que le blason des Gäldrich a été dérivé de celui des Humpiß, ou alors que les Gäldrich n'étaient pas des gens trop sages non plus, car sur ce sujet nous pouvons aisément lire quelques histoires dans le livre de Heinrich Kramer, (Institoris), "Der Hexenhammer" Malleus Maleficarum. Si les Humpiß ou les Gäldrich possédaient des terrains de chasse n'est pas connus.

Origine propable des lévriers:

L'utilisation des lévriers dans les armes de la famille Geldreich date d'avant la reconnaissance comme Noble de la famille en date du 13 février 1559. En effet le sceau armorié en cire le plus ancien retrouvé date de 1412 il a appartenu à Konrad Geldrich Maire de la ville de Ravensbourg et ce sceau est conservé aux archives de Stuttgart en Allemagne. Ceci prouve bien que les Geldreich portaient comme Blason ces 03 lévriers bien avant 1559.


Plusieurs familles ont comme Blason 03 lévriers courant, en France on retrouve la famille Chanaleilles. Le blason de la famille des Marquis de Chanaleilles représente 3 lévriers de sable colletés d'argent, courant l'un sur l'autre, surmonté d'une couronne de Marquis , avec comme Cimier une tête de cheval.

Tenants : deux anges.
La devise est : Fideliter et alacriter.
Légende : Canes ligati ( Chiens liés, armes parlantes )
Cri de guerre : Cana Neleis.

On prétend que la maison de Chanaleilles descend des anciens rois de la Grèce, et qu'elle remonte à Nélée, fils de Codrus, dernier roi d'Athènes. Nélée avait institué des fêtes en l'honneur de Diane, qu'il surnomma Neleis, qui fut ensuite appelée par les Romains Cana Neleis ( la blanche Diane ). A la mort de son père, Nélée fut banni et se réfugia en Germanie ou sa postérité se propagea parmi les Francs, qui vinrent plus tard conquérir la Gaule. Pour perpétuer le souvenir de la Diane blanche, et de ce prince Grec, a l'époque des croisades, la famille des seigneurs de Chanaleilles adopta pour armoiries trois lévriers attributs de cette déesse chasseresse. Dans le Chapitre " Le nom " qui parle de ce Geltrich ayant pour origine la ville de Gelterkinden en 1103, d'après l'histoire de la ville était Franc! Nous avons donc ici l'origine probable des 03 lévriers de la famille Geldreich.




La pierre tombale de Henggi Humpiß, décédé en 1429, qui a été bien conservée, se trouve dans l'église protestante de Ravensburg. La stèle taillée de Henngi Humpiß le représente debout avec, à ses pieds le blason avec les trois lévriers. Sur la gauche du bas de la stèle, le casque fermé portant sur sa cime un lévrier debout, celui des Humpiss.





Sceaux en cire de Conrad (gauche) et de Hans Gäldrich (droite) datant de 1484 et 1532. Des sceaux plus anciens sont conservés aux archives de la ville de Ravensburg.
...........................
..........................


Dans l'armorial "OBERBADISCHES GESCHLECHTERBUCH" édité par la commission historique du pays de Baden et écrit par J.Kindler von Knobloch il y a les inscriptions suivantes: Geldrich (Goeldrich) von Sigmarshofen.

Citoyens de la ville de Ravensburg, dont l’empereur Ferdinand I de Habsburg à la demande de Jacob et Conrad G qui lui demandèrent l'amélioration de leur blason. L’empereur octroya donc le casque ouvert symbole de Noblesse le 13 février 1559. Il les a ainsi anoblit et leur a permis de s'appeler suivant leurs sièges (lieux d’habitation), donc a été rajouté au nom " de Sigmarshofen ".


Sur le côté gauche, nous avons le blason des GELDRICH avant l'amélioration, avec le casque fermé (Heaume). Sur la copie de l’acte d’anoblissement que nous possédons il est bien inscrit distinctement les noms Jacob et Conrad  GELDRICH. Comme décrit plus haut, le chien est assis sur le casque. Sur le côté droit, nous avons le blason après l'amélioration avec le casque ouvert, symbole de Noblesse. L'inscription Geldrich à gauche du chien en haut, et sur la droite, "Bewilligung" qui veut dire concession, 13. Feb. Ao-59, que vous pouvez déchiffrer facilement.





Empereur Ferdinand I

né le 10.03.1503 au château Alcalá de Henares à Madrid, décédé le 25.07.1564 à Vienne; La tombe se trouve dans la Cathedrale St. Veits à Prague.
Marié le 26.05.1521 à Linz / Donau à Anna, Princesse de Bohême et de la Hongrie.

Les parents: Wladislaw IV, Roi de Bohême, (Wladislaw II, Roi de Hongrie) et Anna, Comtesse de Foix.

- 17.12.1526 élu à Preßburg, Roi de la Hongrie, par la Noblesse de la Hongrie de l'ouest.
- 24.02.1527 couronné Roi de la Bohême dans la Cathédrale St. Veits de Prague.
- 03.11.1527 couronné Roi de la Hongrie par le conseil impérial hongrois.
- 05.01.1531 élu à Cologne, Roi de l'empire Romain-Allemand.
- 11.01.1531 couronné à Aix-la-Chapelle, Roi de l'empire Romain-Allemand
- 12.09.1556 Empereur romain.
- 15.03.1558 reconnu solennellement à Francfort-sur-le-Main, comme Empereur romain.




Naturellement ces armoiries ne sont pas en noir et blanc. Comme elles sont décrite dans l’armorial « Oberbadischem Geschlechterbuch de J.Kindler von Knobloch »: Sur fond d’argent, trois lévriers rouges, courant et tirant la langue avec des colliers noirs positionnés l'un sur l'autre; H. (Heaume) un lévrier assis.
Il est à noter que dans le blason des Humpiß les lévriers sont soit blancs, soit noirs.



Et c'est ce blason que nous trouverons dans tous les armoriaux. Dans l'armorial de Siebmacher il a été inversé une fois, nous n'en savons guère plus. Nous ne savons pas exactement non plus jusqu'à quand les armes ont étés portées. Le dernier enregistrement des armes a été fait par Georg Leopold Gelderich, Seigneur en partie d'Allengeois, décédé le 01.01.1701, gentilhomme et Baron à la cour du Prince Georges II de Mombéliard. L'enregistrement a été fait à l'armorial général de France de d'Hozier faisant suite à son recensement de 1696; Série Blasons coloriés, comté de Bourgogne.




Le blason se trouve également sur une tombe au cimetière d'Oberkirch dans la forêt Noire. La tombe appartient à une famille Geldreich vivant aux Etats-Unis d'Amériques. Cette Famille Geldreich, plûtot Madame Brigitta Geltrich/Ludgate, avec laquelle nous sommes en contact nous a déclaré que le blason a été fabriqué par un artisan d'Oberkirch et pourrait dater de la fin du 19ème. siècle. En plus, Brigitta Geltrich/Ludgate, mais aussi son frère Klaus-Peter Geldreich, sont en possession d'autre biens comme des sceaux et une chevalière appartenant à leurs ancêtres.








Nous avons aussi découvert les armoiries sur la dalle funéraire de Hans Friedrich Gelderich, propriétaire du château du Wolfsberg en 1595 et marié avec Margaretha von Schluthaiß de Konstanz, décédé le 07.05.1610 . La dalle funéraire a été découverte dans l’église d’Ermatingen en Suisse suite à la rénovation de celle-ci en 1899 sous l’autel des baptèmes, nettoyée et érigée par le propriétaire qui l’avait acquise en 1900 à gauche à côté de l'entrée de la chapelle du château.











Pourquoi les Geldreich ne portent plus le titre de Baron:

Comme nous le savons, la famille Geldreich est Allemande d'origine et elle a été reconnue comme Noble par l'Empereur Ferdinand I de Habsbourg le 13/02/1559. Il n'existe pas du tout d'acte d'anoblissement, le seul acte que nous avons est la modification du Blason des Geldreich à la demande de Jacques et Conrad en 1559. Il n'existe pas d'acte d'anoblissement parce qu'en Allemagne et dans presque tout le Nord, où la multiplicité des chapitres nobles a rendu la noblesse attentive à ne se point mésallier, les preuves se sont faites de simple quartier, qui sont de 16,32 et 64, suivant que l'exigent les statuts de chaque chapitre. C'est à dire que pour être reconnu comme Noble, il fallait démontrer ces quartiers de Noblesse par une ascendance et en fonction du type de Noblesse demandée, il fallait 16,32 ou 64 quartiers. Les Geldreich ont été reconnus comme Noble en France, la preuve existe parce qu'ils figurent à l'armorial de d'Hozier, ils pouvaient donc bénéficier des droits liés à la Noblesse en toute légalité. Cependant, par déclaration du Roi en date du 03 mars 1699, déclaration registrée au parlement de Besançon, ils n'ont plus été reconnus comme Noble en France.
En effet l'article 1707 du titre de Noblesse dit : << les étrangers Nobles ou anoblis par les princes autres que le comte de Bourgogne n'y sont point reconnus pour Nobles>> Arrêt du Conseil d'état du 24 mars 1699. Ce fut donc en mars 1699 que les Geldreich n'ont plus été reconnus comme Noble en France mais, les armes de la famille sont toujours portées.

Source:
Abrégé Chronologique d 'édits, déclarations, réglements, arrêts et lettres patentes des Rois de France de la troisième race, concernant le fait de Noblesse. C'est le dernier traité de droit Nobiliaire à la veille de la Révolution de Louis-Nicolas- Hyacinthe Cherin (qui était juge d'arme du Roi).


En ce qui concerne les Geldreich d’Allemagne, ceux-ci ont toujours conservés leur statut de Noble après 1699 et ont toujours étaient considérés comme tel. La Preuve est qu’ils figurent toujours au Rang des familles Nobles.
En effet, pour la recherche des familles subsistantes de la Noblesse en Allemagne, les Armoriaux faisant foi et faisant référence à notre époque pour l’Allemagne sont les deux ouvrages suivant:

<< Württembergisches Adels und Wappenbuch >> ( Armorial de la Noblesse du Wurtemberg) de Otto von Alberti, Kohlhammer Verlag, Stuttgart 1889 - 1916.

<< Oberbadisches Geschlechterbuch >> ( Livre Historique des vieilles familles de Bade) qui est un Armorial de Julius von Knobloch ( Band 1 - S 430) Heidelberg verlag 1898.

Nous retrouvons le Nom Geldreich répertorié sous ses diverses formes Orthographiques avec à chaque fois un état sur l’origine de la Noblesse ainsi qu'un descriptif du Blason familial. Ces deux ouvrages étant des références en Allemagne, les Geldreich conservent toujours dans ce pays leur statut lié à l’Histoire.... Ce qui n'est pas le cas en France pour les raisons évoquées plus haut.


Home